Une mutuelle inclut elle les indémnités journalières en cas de problème de santé ?


Mutuelle santé auto-entrepreneur et indémnité journalière

Les indemnités journalières sont des versements de soldes octroyés à un employer contraint de stopper son travail à la suite d’une maladie ou d’un accident. Une mutuelle santé, étant un assureur en complémentaire santé, devrait inclure ces indemnités.

Un geste d’apaisement anticipé

Individuellement, un salarié souscrit au complément santé lui garantissant une prise en charge en cas de défaut santé. Librement, il décide d’inclure les dispositions qui approuvent une attribution d’indemnités journalières au moment d’inactivité forcée. Cependant, il faudrait que cette situation « d’invalidité » momentanée soit constatée par le médecin traitant, qui met à la disposition du concerné des pièces formelles de nature médicale attestant sa condition. La majorité des pièces justificatives seraient fournies par l’employeur, qui confirme la cessation d’activité professionnelle de son employé, afin d’inciter l’organisme assureur à décider de l’indemnisation concernée. Seul l’assuré bénéficie de ce supplément monétaire. Auquel cas, la famille, en cas de décès, sous ordonnancement formel acquiesçant le fait, ou en cas de perte totale irrémédiable d’autonomie. On pourrait alors parler dans le cas de la disparition d’un versement de capital d’autonomie, en marge de frais de succession.

Le conditionnement valide

Il est important de savoir les critères justificatifs d’un ordre de versement de cette nature. De l’employeur, on attend les informations relatives au mot du médecin traitant, c’est-à-dire l’ordre médical justifiant l’interruption de travail, et la notification d’une perception de plusieurs (à partir de six) mensualités, dont le montant salarial a son plafond attendu, et autres. S’agissant des mutuelles, on propose de fois une compensation d’une partie du salaire non prise en compte par la sécurité sociale.

1807 vues
Retour