Assurance santé en Suisse pour les expatriés et frontaliers


Assurance santé et assurance dentaire Suisse

L'assurance santé en Suisse couvre, comme partout ailleurs, la plupart des domaines de la santé. La Suisse étant un pays à la démographie cosmopolite, présente dans le régime de ses complémentaires santé quelques spécificités qui la diffèrent des autres pays européens, dont la France. La résidence dans ce pays n’est imaginable sans contrat d’assurance en complément santé. Les expatriés, les travailleurs et les étudiants étrangers, les frontaliers ou les personnes travaillant à la frontière, et bien d’autres, tout le monde en est concerné, et les offres s’ajustent alors selon la catégorie concernée.

L'assurance santé Suisse

L'assurance santé suisse dispose d’une tarification uniformisée par rapport à d’autres pays comme la France. Cette politique apporte une bonne lisibilité de la législation qui autorise la pratique de l‘activité. À l’intention des frontaliers, il est façonné des formules valides des deux côtés de la frontière. Ce dépassement frontalier vise à intégrer les personnes qui vivent à l’intérieur du territoire et qui travaillent dans ses limites territoriales, voire dans les pays de proximité, dont la France. Au sujet des travailleurs étrangers qui résident en Suisse, ceux-ci sont tenus de souscrire à l’assurance maladie de base obligatoire (LAMal). Quant aux étudiants étrangers et stagiaires, la réglementation les concernant insiste sur l’assurance maladie. Ces derniers sont astreints de payer l’assurance maladie obligatoire, s’ils bénéficient déjà d’une assurance dans leur pays d’origine, de nature à couvrir significativement leur prise en charge santé en Suisse.

L'incontournable assurance dentaire en Suisse

Les maux de dents sont généralement imprévisibles. En tant que tels, ils engendrent souvent des dépenses inattendues, influençant pertinemment le budget. Comme en France, l’assurance dentaire peut couvrir les prises en charge pour la chirurgie dentaire, l’achat et l’usage de prothèses dentaires, des soins chez le dentiste, d’un implant dentaire, pour la parodontologie (soins des gencives), l'orthodontie (correction de la mauvaise disposition des dents), les interventions esthétiques (comme le blanchiment de dents ou le détartrage), et l‘implantation des prothèses fixes (couronnes, bridges, inlay-cores). Ici, cette assurance peut s’étendre à plus de 80 % des frais de l’action du spécialiste, ce qui justifie l’idée selon laquelle, elle est recommandable et intéressante pour les frontaliers et les expatriés, appelés à choisir entre l’offre d'assurance dentaire française et l’offre d'assurance dentaire suisse, pour ne citer que ce volet.

Les frontaliers et les expatriés Suisse au centre de l'exigence

Les frontaliers et les expatriés, tout comme la population globale, se doivent de souscrire aux formules de complémentaire santé, dont celle de l’assurance dentaire. Dans ce territoire, ceux-ci bénéficient souvent des régimes variés, alternant les formules de l’assureur suisse et celle de l’assureur français. Par exemple, vous aurez certaines formules avec absence d’avance de frais en ce qui concerne la rubrique "soins en France", sur simple présentation de la carte vitale et tiers payant. Le client, dans certains cas, décide du lieu des soins et de l’hospitalisation. Soit il opte pour les soins et l’hospitalisation en France et en Suisse, successivement, soit pour les soins dans un seul lieu, et une hospitalisation alternée. Avec une véritable souplesse du côté de la confédération. Une raison de plus renforçant la recommandation des formules suisse aux expatriés et frontaliers.

En un mot, l’assurance complémentaire suisse, contrairement à la France, fonctionne en tenant compte de l’écologie humaine vivant dans son territoire. On y retrouve certains détails atypiques au milieu social du terroir. C’est le cas pour les travailleurs dont l’assurance se module en fonction des différences identitaires des travailleurs : entre étrangers et nationalistes. Pareil pour les étudiants, et les stagiaires. Les mutuelles de santé suisse semblent, à cet effet, indiquées pour les souscriptions en matière de complémentaire santé, pour ce qui est des expatriés et frontaliers.

1747 vues
Retour