Mutuelle santé pour personne atteinte d'un cancer


Choisir une mutuelle santé quand on est atteint d'un cancer

Etre atteint d’un cancer est quelque chose de très difficile à gérer psychologiquement pour le malade mais aussi pour ses proches. Pour s’épargner des tracas inutiles, il est recommandé d’être couvert par une bonne mutuelle, qui placera le malade hors de portée des tracas financiers générés par des frais qui ne sont pas toujours pris en charge par le régime général de la Sécurité sociale. Pour bien choisir sa mutuelle lorsque l’on est atteint d’un cancer, quelques critères doivent être étudiés particulièrement.

Cancer et prise en charge à 100% : oui, mais par pour tout !

L’un des premiers gestes matériels du médecin qui prend en charge un malade du cancer sera de faire une demande de prise en charge à 100% auprès de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie. Lors de pathologies lourdes, qui vont nécessiter des traitements longs et couteux, cette prise en charge est systématiquement acceptée, et met donc le malade à l’abri des principaux actes médicaux. Les opérations, les traitements remboursés et les soins, infirmiers par exemple, seront donc totalement pris en charge par la Sécurité Sociale dans le cadre de cette affection longue durée.

Ce qui n’est pas pris en charge par la Sécurité Sociale

Tout d’abord, les dépassements d’honoraire, notamment lorsque l’on se tourne vers une clinique privée pour l’hospitalisation et le traitement. La prise en charge couvre dans ce cas à hauteur d’un tarif conventionné, et tout dépassement éventuel reste à la charge du patient.

Il en va de même pour les spécialistes consultés dans le cadre de cette maladie : les cancérologues, radiologues, peuvent pratiquer un tarif au delà du tarif conventionné, la différence étant à la charge du patient.

Le même principe est appliqué lorsque le malade souhaite acquérir une prothèse capillaire : quel que soit le prix de la prothèse, la Sécurité Sociale base sont remboursement sur un montant unique et identique pour tout le monde. Si la prothèse est plus chère que ce montant, le patient devra payer la différence.

Les frais pour chambre particulière ne sont pas prix en charge dans le cadre du 100%. Si le malade n’a pas de mutuelle, il devra s’acquitter de ce dépassement.

Pendant le traitement, de nombreux effets secondaires apparaissent, qu’il conviendra de traiter. Le nutritionniste participera à la rééducation alimentaire après une dénutrition provoquée par un lourd traitement à la chimiothérapie. Le dentiste sera aussi consulté, car ce même traitement entraine souvent des parodonties ou des déchaussements. Les dermatologues seront également consultés, notamment à cause des brûlures et lésions de la peau provoquées par le traitement par rayons.

Ce sont autant de spécialistes nécessaires à une réadaptation après le cancer dont le coût peut freiner le patient dans son désir de consulter.

Avoir une bonne mutuelle permet de pallier à tous ces surcoûts, évitant au malade de débourser une somme souvent conséquente.

Lorsque l’on a un cancer, la mutuelle est elle plus chère ?

Aucune mutuelle santé ne sera plus chère à partir du moment où elle intervient comme complémentaire du régime général de la Sécurité Sociale, que l’on ait un cancer ou une autre maladie longue et couteuse. En effet, lorsque l’on souscrit à une mutuelle, il n’est demandé aucun questionnaire de santé, la société qui vous assurera ne connaitra donc rien de votre problème de santé, et elle n’a pas à le savoir. La mutuelle ne peut donc pas vous appliquer une surtaxe parce que vous êtes malade. Par contre, il va de soi que, si vous choisissez une formule renforcée qui permet d’excellents remboursements, elle sera plus couteuse qu’une formule de base.

Lorsque vous souscrivez à une mutuelle santé, vous devez choisir la formule la plus adaptée à votre cas. A titre d’exemple, une personne qui a de gros problèmes dentaires et qui sait qu’elle devra porter un appareil va choisir une formule qui rembourse très efficacement les prothèses dentaires.

Lorsque l’on souffre d’un cancer, la mutuelle doit par conséquent être choisie en fonction des besoins que l’on aura :

  • Remboursement de la chambre particulière,
  • Remboursement des dépassements d’honoraires de tous les praticiens
  • Prise en charge (souvent sous forme de forfait annuel) des prothèses capillaires, et des spécialistes tels que les diététiciens, les acupuncteurs, ou les dermatologues.

Enfin, lorsque vous choisissez votre mutuelle, assurez-vous qu’elle n’applique aucun délai de carence dans le remboursement des soins. Un délai de carence est un délai durant lequel, suite à votre souscription, la mutuelle ne vous prendra pas encore en charge. Peu de mutuelles l’appliquent, mais il y en a, il faut donc penser à ce point très important. En effet, il n’est jamais agréable d’apprendre l’existence de ce délai à la suite d’un acte couteux, qui finira alors à notre charge.

Comment bien choisir parmi les propositions de mutuelle ?

Pour bien choisir votre mutuelle, faites une liste de tous les besoins médicaux et annexes auxquels vous aurez recours : spécialistes, prothèses, aide ménagère pendant et après le traitement, chambre particulière…

Rendez-vous sur des sites de comparatifs en ligne, qui vous permettrons d’obtenir des propositions de formules de mutuelles avec les critères que vous souhaitez. Vous pourrez alors comparer les taux de remboursements et le montant demandé par chaque mutuelle. Vous pouvez aussi choisir de vous déplacer dans des agences locales afin d’obtenir des devis. Dans tous les cas, comparez toujours attentivement chaque proposition, et posez des questions si vous avez un doute.

Lorsque vous aurez trouvé la mutuelle qui vous semblera la mieux adaptée à votre situation, il vous suffira généralement d’accepter le contrat, et de fournir une attestation de carte vitale pour que votre mutuelle soit mise en place et que vous puissiez commencer à être remboursé de vos soins, à condition que le contrat ne prévoit pas de délai de carence.

4443 vues
Retour