Je suis épileptique, comment être assuré tout en évitant la surprime ?


Mutuelle, assurance et épilepsie

Les problèmes de santé sont pris en compte de façon négative lors de l'établissement d'un contrat par un assureur. C'est malheureusement valable pour tous les types d'assurances et surtout celles qui concerne les prêts immobilier. Il existe cependant quelques solutions pour éviter des majorations insupportables.

Bien détailler son questionnaire santé en précisant votre épilepsie

Lors de l'établissement de votre dossier de souscription à une assurance ou une mutuelle vous devez faire état de votre épilepsie. Le médecin conseil aura besoin de tous les détails que vous pouvez lui donner afin d'établir un tarif pour l'assurance. Il faut être le plus précis possible. Souffrez-vous d'une épilepsie idiopathique ou essentielle, c'est à dire sans cause apparente. L'origine du mal est-il lié à un sévère trauma crânien, épilepsie post-traumatique, ou bien résulte-t-il d'une fièvre ou d'une maladie neurologique comme un AVC ou une encéphalite. Enfin l'épilepsie peut être d'origine métabolique et liée à la perturbation du ionogramme. Si votre maladie vient seulement d'être découverte votre dossier ne sera pas traité avant 6 à 12 mois. Avec une à deux crises par an, et une bonne hygiène de vie, vous pouvez être obligé de payer une surprime de 50%. Si elles sont plus de 3 par an vous ne bénéficierez que de la garantie décès avec des surprimes de 100 à 200%.

Optez pour un courtier habitué à gérer contrat pour épileptique

Pour les assureurs l'épilepsie est considérée comme un risque aggravé de santé. On peut vous refuser une assurance standard mutualisée, l'accepter en vous faisant payer une surprime non négligeable ou même accepter de vous assurer en ne prenant pas en compte le risque d'épilepsie. Vous n'êtes donc pas couvert pour toute situation liée. En passant par un courtier assurance-emprunteur vous lui donnez mandat pour effectuer toutes les démarches de recherche et il s'engage à trouver les tarifs les plus bas. La convention dite AERAS (s'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) vous aide à accéder aux assurances et aux prêts. La loi Lagarde vous autorise la délégation d'assurance auprès d'un courtier assurance-emprunteur. N'hésitez pas à utiliser un comparateur de mutuelles pas chères sur internet.

2475 vues
Retour