Comment souscrire à une mutuelle santé en cas de maladie ou d'handicap ?


mutuelle pour personne en situation de handicap et personne malade

Quand on ne se retrouve pas parmi les quelques 7.000.000 de personnes atteintes d'une Affection de Longue Durée (ALD), la prise en charge par la Sécurité Sociale des frais de santé engagés par notre handicap est loin d'être suffisante pour s'en sortir. S'orienter vers une mutuelle santé complémentaire est alors indispensable. Le chemin est pourtant semé d'embûches dans la mesure où beaucoup d'organismes mutualistes cherchent à fuir cette prise en charge jugée trop risquée. L'adhérent s'expose aussi à des cotisations extrêmement élevées.

A quelle mutuelle souscrire quand on est handicapé ou malade ?

Cela dépend d'abord de la situation professionnelle et des revenus du demandeur.

Pour les plus petits budgets, à condition de répondre aux critères et à moins de toucher l'Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), il est possible de faire une demande de CMU complémentaire. La question de la mutuelle santé n'est alors plus vraiment d'actualité. Mais c'est loin d'être le cas de tout le monde.

Pour éviter les cotisations excessives, il faut alors se tourner vers des mutuelles santé destinées aux handicapés ou aux malades longue durée, lesquelles proposent des contrats adaptés. A titre d'exemple, on peut citer Mutuelle Intégrance et Solidaris Handicap. Il ne serait pas juste d'oublier certaines grandes mutuelles qui proposent tout de même quelques offres relativement adaptées et spécialisées. C'est le cas par exemple d'April qui propose une déclinaison d'offres assez large pour coller au mieux aux besoins de l'adhérent : mutuelle malvoyant et mutuelle non-voyant, mutuelle malentendant, mutuelle handicapé moteur...

Quelle mutuelle santé choisir ?

Ces cas spécifiques de mutuelles santé comme la mutuelle handicapé proposent, comme les autres complémentaires santé, différents niveaux de prise en charge. Il faut donc scrupuleusement choisir son degré de couverture. Il ne s'agit pas de penser qu'aux appareillages ou encore aux fauteuils roulants, la dépendance demande aussi de bien peser le besoin en aides techniques : la main d'oeuvre et les savoir-faire spécialisés ont un coût important.

Il faut également voir loin, notamment dans le cas des longues maladies qui entraînent de plus en plus de dépendance et un affaiblissement presque continuel de la santé (cancer, sclérose en plaques...).

2074 vues
Retour